Accéder au dépliant

     

 

Le métallier soudeur est une personne qualifiée qui; en toute autonomie, et, sur base de plans, croquis, schémas et/ou d’instructions verbales; trace, découpe, plie, cintre et assemble par soudage, vissage, boulonnage des éléments métalliques en vue de la réalisation d’ensembles fonctionnels.

                       

Le soudage d’éléments métalliques est une technique d’assemblage qui occupe une place importante dans la fabrication d’ensembles mécaniques (machines, véhicules, …) et métalliques (chaudronnerie, charpentes, …).

Le métallier soudeur doit être capable de rechercher et exécuter le moyen d’assemblage le plus adéquat pour assurer une rentabilité maximale en exploitant et complétant les données qui lui sont fournies.

Le métier revêt quatre aspects:

  • le traçage,
  • la mise en forme,
  • la préparation, l’assemblage,
  • le souci de la qualité, de la sécurité et de l’insertion.

Accéder au dépliant

A la fin du degré, l’élève Métallier-Soudeur peut envisager l’orientation dans le monde du travail.

L’exercice du métier de métallier-soudeur ouvre la porte vers des milieux professionnels aussi variés que:

  • la chaudronnerie, la charpente métallique, la construction métallique, les travaux de la tôle en général, le soudeur qualifié sur tubes, le monteur en charpentes métalliques.

Les soudeurs sont très demandés dans les grandes industries traditionnelles de métallurgie, chimie, pétrochimie, automobile, aéronautique, mais également dans des secteurs de pointe comme le nucléaire ou l’aérospatial. Ils travaillent en atelier ou sur chantier, par tous les temps, en station débout, dans un environnement de travail bruyant et manient du
matériel parfois très lourd. Le port d’un équipement spécial est requis (masque, gants, chaussures, etc.).

Les spécialistes de certains types de soudures sont contraints de se déplacer, y compris pour de longues durées, sur des chantiers de plateformes pétrolières ou de centrales nucléaires, par exemple.

Avec quelques années de pratique, ils peuvent encadrer une équipe, notamment dans un atelier de production en usine.

L’élève peut aussi parfaire sa formation en suivant une 7e année type B dans la même option. Ceci permet d’obtenir le CESS (certificat d’enseignement secondaire supérieur).